ENERGYA E9 : LE SON DU SILENCE

Dans les vallées boisées du Haut-Adige un étrange animal, silencieux et efficace se déplace ; nous ne parlons pas d’un nouveau prédateur de chevreuils et de daims, mais de la nouvelle auto-bétonnière hybride Energya E9 de Cifa ; après un long et sévère essai auprès du centre recherche de l’entreprise à Senago, la machine a pris, en effet, le chemin du chantier et travaille sur le terrain, sur les sites de la Province de Bolzano, confiée à l’évaluation attentive et experte des opérateurs et des techniciens de Beton Eisack de Chiusa, une des principales entreprises régionales dans le segment de la production et du transport du béton. Chez Beton Eisack ils ont immédiatement compris les capacités de la nouvelle-née de la maison Cifa, tant parce que la zone de Bolzano est particulièrement sensible aux problèmes "verts", que parce que les maitres d'ouvrages publics dans ces zones garantissent des avantages au cours d'appel d'offres à tous ceux qui innovent dans cette direction (réduction de la pollution). Voilà pourquoi Christian Auer, parmi les titulaires de Beton Eisack, parle avec enthousiasme des capacités d'Energya : "la machine est sans aucun doute très intéressante car elle nous permet de nous présenter avec quelques chose de plus sur des chantiers difficiles du point de vue de l'impact environnemental par rapport à notre concurrence. Chez Beton Eisack nous sommes particulièrement sensibles aux thèmes de la sécurité et du respect de l'environnement et, donc, une bétonnière hybride qui pollue moins et ne fait pratiquement pas de bruit ne peut que toucher positivement notre sensibilité. Il existe aussi des avantages opérationnels surtout sur les chantiers comme ceux qui se développent dans des lieux confinés (tunnels, intérieur de hangars fermés), mais également ceux qui doivent être exécutés la nuit ou dans des zones résidentiels où le bruit est vraiment peu apprécié. Nous parlons donc d'un avantage compétitif non négligeable ". Mais quelles sont les innovations de la nouvelle Energya si appréciées par Beton Eisack ? Avant tout la solution brevetée de manutention du tambour qui est mû par un moteur à induction électrique, et non pas par l'installation hydraulique. Le moteur à induction est alimenté par une batterie lithium-ion qui peut être rechargée avec la technologie plug-in en la branchant simplement au réseau électrique. Les temps de recharge sont extrêmement rapides  (en 18 minutes seulement on obtient la recharge complète) si l'on utilise la colonne conçue par Cifa et que l'on peut installer dans chaque installation de bétonnage, mais également avec une prise industrielle normale de 380 V (chaque installation et chaque chantier en ont au moins une) les délais ne s'allongent pas beaucoup (environ quatre heures). Les batteries, ensuite, peuvent aussi se recharger directement en utilisant un générateur prévu à cet effet, alimenté par le moteur diesel du camion, tandis que l'auto-bétonnière accomplit le trajet de l’installation au chantier ; le système KERS (Kinetic Energy Recovery System – Système de récupération de l’énergie cinétique) contribue également à la recharge, ce système a été mis au point par Cifa et récupère l’énergie au cours des phases de décélération du camion, en la transférant à une prise de force et, de là, au générateur électrique. Un système complet et intégré qui contribue à réduire l'usure du moteur du véhicule et garantit de considérables économies de carburant (-27% si l'on utilise le réseau électrique pour la recharge), ce qui permet d'amortir l'engin en un peu plus de quatre ans d'utilisation. Il faut tenir compte d’un autre facteur : la manutention électrique du tambour permet d’éteindre le moteur du camion dès que l’on arrive sur le chantier, en effectuant les opérations de déchargement du béton sans émissions d’agents polluants dans l’atmosphère et avec un niveau d’émission sonore beaucoup plus bas que les systèmes traditionnels : les tests en laboratoire et sur le terrain réalisés par Cifa ont, en effet, établi une réduction du bruit au chantier à hauteur de 10 dB, ce qui permet de travailler dans des environnements densément construits, la nuit ou à proximité des hôpitaux ou d’autres lieux sensibles. La réduction des polluants est également un facteur important pour la concurrence, compte tenu que les Pouvoirs Publics imposent des limites toujours plus sévères pour l'accès aux centres urbains qui, en fait, dans un avenir proche, pourront bloquer l'accès à de telles zones à la plupart du matériel de chantier de vieille génération. Au final la gérabilité, même de la part des opérateurs non experts (à la différence des opérateurs de chez Beton Eisack) : toutes les opérations peuvent être contrôlées à l'aide des deux panneaux, un dans la cabine et un autre positionné sur la partie arrière de la bétonnière. Le panneau dans la cabine dispose d’un grand écran à cristaux liquides, où s’affichent les principales données de fonctionnement (consistance du ciment, niveau de batterie, vitesse du tambour), à partir duquel le chargement et le déchargement peuvent être gérés, ainsi que l’arrêt du tambour et toutes les fonctions de gestion des batteries et du suivi des conditions du système. Toutes les indications sont extrêmement claires et intuitives même dans les pires conditions de luminosité. Une caméra en couleur placée sur la partie arrière permet de tenir sous contrôle le déchargement même de la cabine, ce qui augmente la sécurité sur le chantier. Cifa enfin a également pensé aux clients les plus "traditionalistes" en garantissant les batteries d'Energya pendant cinq ans, le châssis pendant deux ans et le tambour pendant quatre ans. Il ne reste donc qu'à l'essayer !

 

BETON EISACK

Professionnels à 360°

Beton Eisack est un nom connu et apprécié dans le Haut-Adige ; l'entreprise, qui est née il y  30 ans, est sise à Chiusa où elle a également réalisé une structure moderne et suggestive dédiée aux bureaux du groupe. Avec 100 collaborateurs environ et sept filiales, Beton Eisack est un leader dans le secteur dans le Haut-Adige où elle travaille sur tout le spectre des activités du bâtiment, de l’exécution des travaux de creusement et de démolition, aux terrassements, de la construction souterraine à la collecte, l'élimination et le recyclage des matériaux de construction, des services de transport de matériels et de machines pour la construction, jusqu’à la vente du sable, gravier et pierrailles. Les réalisations auxquelles l’entreprise de Chiusa a participé sont nombreuses et importantes, parmi lesquelles, afin de prouver la qualité opérationnelle et de gestion qu’elle a atteint, le tunnel de base Brenner (fourniture de bétons, spritz-béton et ciment), la fourniture de bétons et de ciment pour réaliser le périphérique Ouest de Bressanone ou la fourniture de béton pour la toute moderne Tour énergétique Hafner. L'entreprise est attentive depuis toujours aux valeurs de durabilité environnementale, à sa responsabilité dans le domaine social, à la sécurité et aux innovations technologiques fonctionnelles pour atteindre de tels objectifs : c'est justement pour cela que Cifa a choisi de tester avec Beton Eisack sur le terrain Energya E9, la première auto-bétonnière hybride plug-in au monde.

 

Man

Un dur avec le cœur économe

Même si le Man aménagé avec la bétonnière Energya à l'essai sur les chantiers de Beton Eisack était encore un Euro 5, la Maison allemande a déjà présenté l'an dernier à Bauma sa gamme de chantier l'Euro 6. Parmi les nombreuses innovations implémentées sur la nouvelle ligne de matériel de chantier à partir naturellement des motorisations qui sont disponibles dans une gamme de puissances comprises entre 162 et 353 kW ; par rapport à l'Euro 5 la règlementation demande une réduction des émissions de Nox, de 80% et de particules, de 66%. Man a obtenu ces résultats avec le post-traitement des gaz d'échappement composé d'un catalyseur d'oxydation associé à un filtre anti-particules fermé, de catalyseurs SCR. Sa nature "customisable" (nous parlons des gammes TGM, TGS et TGS-WW) est le facteur de force pour les applications sur chantier de Man et l’a prouvé même dans le cas de l’Energya : les systèmes de post-traitement nécessaires pour satisfaire aux demandes Euro 5 et même 6 n'impactent pas sur le plancher, c’est pourquoi les châssis Man peuvent être équipés sans problèmes avec des éléments appropriés au chantier : auto-bétonnières, caissons renforcés, grue montée à l'arrière de cabine, etc.  Les caractéristiques toujours appréciées par les experts du chantier seront la haute charge utile, l’excellente élasticité du moteur à bas régime et le pare-chocs (en acier selon la tradition Man) divisé en trois parties pour réduire les coûts des réparations (seule la pièce endommagée est remplacée). Il faut noter au final la nouvelle face avant, dont l'esthétique s'associe aux nécessités techniques des nouvelles motorisations Euro 6 (refroidissement avant tout).

 

Chantier

Là-haut sur les montagnes

À Ortisei les habitants sont habitués à la paix et au silence, aux panoramas infinis des montagnes et sont donc vraiment peu enclins à supporter tout ce qui bouleverse cette condition. C'est probablement car ils connaissent bien les habitants de ces lieux que Beton Eisack a choisi de mettre à l'épreuve la toute nouvelle Energya E9 sur un chantier de construction d'un petit immeuble résidentiel de trois étages hors sol (plus un sous-sol qui accueille les garages) enchâssé sur la pente avec une vue incroyable sur la vallée. La nouvelle construction s'insère, en la complétant, dans une zone de résidences déjà densément habitée et donc le bas niveau des émissions polluantes, sonores et des gaz d'échappement) étaient des facteurs fondamentaux dont il fallait tenir compte  ; c'est pourquoi la possibilité de décharger le béton quand le moteur est éteint, sans bruit (sauf le malaxage des agrégats dans le tambour de la bétonnière) a représenté un facteur de réussite pour éviter les contestations de la part des voisins. Ce "miracle" a été possible vu que le tambour d'Energya est seulement actionné par le moteur électrique relié à la batterie avec, pour les amateurs de données, une réduction du bruit jusqu'à 10 db par rapport aux solutions traditionnelles (pour les personnes qui ne sont pas préposées aux travaux, le bruit perçu est d'environ 50%). En outre, les émissions polluantes disparaissent des pots d'échappement du moteur du camion, car ce dernier est éteint dès que la machine est positionnée sur le chantier. Les voisins (et les opérateurs de l'entreprise) remercient vivement.