LA LONGUE ROUTE DU BÉTON

Une intéressante application de la gamme Cifa pour la coulée des lests des caissons qui accueilleront les parois mobiles du Mose de Venise.

Le Mose est le grand plan d'interventions destiné à la sauvegarde de Venise et de la lagune réalisé par l'État (Ministère des Infrastructures et des Transports - Surintendance Inter-régionale pour les Œuvres Publiques du Triveneto) à travers le Consortium Venezia Nuova qui est formé d'entreprises de constructions et de sociétés d'ingénierie nationales et locales. Il s'agit d'un très vaste programme d'activités qui combine la défense de la montée des eaux et des marées avec le rééquilibre morphologique de l'écosystème de la lagune. Le dernier et le plus important élément de cette grande œuvre de défense côtière et environnementale est constitué de barrières mobiles appliquées au niveau des bouches du port pour protéger Venise et la lagune contre la montée des eaux.

Le système consiste en 4 barrières mobiles situées aux bouches du port, les passages qui relient la lagune avec la mer Adriatique, qui s'activeront pour bloquer l'entrée de la mer dans la lagune seulement en présence de grandes marées susceptibles de provoquer une inondation du territoire. Pour le reste du temps, elles resteront invisibles dans les profondeurs. Sur la bouche du port du Lido seront installées 2 barrières de vannes mobiles, 1 à Malamocco et 1 à Chioggia, pour un total de 78 vannes.

La bouche du Lido, outre à être large de 800m, le double des deux autres, présentait deux canaux (Lido Treporti au nord et Lido San Nicolò au sud). C'est pourquoi il a été nécessaire de prévoir deux barrières mobiles qui seront reliées par une île intermédiaire, située dans le point naturel de confluence des deux canaux.

Invités par les Grandi Lavori Fincosit ( qui gère les chantiers de la bouche de Malamocco et celle du Lido San Niccolò) et par Federico Zanetti, spécialiste chargé du transport et de la pose du béton, nous avons pu visiter l'impressionnant chantier (désormais en voie d'achèvement) en cours sur la bouche de Malamocco, large de 400 mètres ; les structures de l'écluse de navigation (qui permettront le passage des bateaux commerciaux lorsque les vannes seront levées) et tous les bâtiments technologiques (qui prévoient aussi l'agencement d'un grand nombre de panneaux photovoltaïques sur une couverture en aluminium) sont déjà presque achevés, il faut donc désormais penser à la coulée des lests des caissons destinés à accueillir les vannes.

L'intervention qui prévoit une coulée de plus de 22 000 mètre cubes de béton (à couler dans un délai de six mois de travail) n'est pas seulement exceptionnelle d'un point de vue des quantités utilisées, mais aussi, et surtout, d'un point de vue des difficultés logistiques et techniques où la coulée aura lieu. Pour répondre aux besoins opérationnels, Zanetti a engagé (en moyenne) dix opérateurs au total, quatre dans le tunnel (un à la pompe sur roues, les autres le long du parcours), un pompiste pour la K39H, quatre chauffeurs de bétonnières et un conducteur de pelles chargé du chargement des agrégats pour l'installation de production de béton.

Les lests à couler se trouvent en effet au fond de la bouche de Malamocco, à plus de 20 mètres de profondeur ; le béton doit donc parcourir une grande distance pour atteindre les destinations prévues, allant dans certains cas jusqu'à 440 mètres.

Pour dépasser ces barrières technologiques, une solution de coulée « normale » n'aurait pas été pas suffisante ; c'est pourquoi l'entreprise Federico Zanetti, chargée du transport et de la mise en œuvre du béton (l'entreprise s'était également occupée de la réalisation des lests de la bouche de San Nicolò pendant environ six mois de coulée), a proposé une solution particulièrement intéressante, approuvée et soutenue par la direction des travaux de GLF.

Développée avec la contribution conceptuelle et technologique de Cifa et de son Centre d'Assistance Cifa locale S2 Truck Service qui a supervisé aussi la construction des structures de soutien nécessaires, la proposition se présente comme une véritable «chaîne» de pompage, qui part de la pompe à béton automotrice Cifa K39H Carbotech (qui garantit une production maximale de 160 m3 / heure, avec une hauteur maximale de coulée verticale de 38,1 mètres et une distance horizontale maximale de 33,8 mètres) que Zanetti a acheté chez S2 , pour ensuite passer à travers un double malaxeur à deux axes hélicoïdaux Cifa DNA1.0  pour enfin entrer dans une pompe sur roues Cifa PC797E avec moteur électrique qui pompe le béton dans les derniers tuyaux de distribution vers les caissons à remplir.

Selon vous, cela a été le plus difficile ? Absolument pas, la pompe à béton automotrice opère sur une barge ancrée à proximité du canal de Malamocco et est alimentée par des bétonnières automotrices qui proviennent de l'installation de production de béton voisine, en accomplissant la dernière distance elle aussi sur la barge ; les techniciens Cifa ont donc décidé, en accord avec Zanetti, d'interposer un malaxeur entre la machine et la pompe sur roues : le malaxeur conserve le béton parfaitement malaxé, en évitant qu'il durcisse et sert de « poumon » (sa capacité est d'un mètre cube) pour éviter les interruptions indésirables et dangereuses de la coulée de béton en cas de retard dans l'arrivée des bétonnières automotrices d'alimentation.

La pression de pompage a aussi été un facteur primordial : il fallait non seulement la maintenir élevée (jusqu'à 80 bar sur le béton), mais aussi en garantir le plus possible la continuité ; c'est pourquoi la pompe sur roues Cifa PC797E a été choisie pour servir de relance et de station de pompage supplémentaire : depuis le fond du puits d'accès, la pompe pousse le béton le long des tuyaux principaux (d'un diamètre de 5,5") situés dans le conduit de service (un des deux parallèles qui passent sous le canal de Malamocco) jusqu'aux dérivations (avec un diamètre de 4,5") qui conduisent aux grands lests à remplir. Des pressions insuffisantes ou variables auraient compromis la qualité du béton, ou pire encore, provoqué son durcissement dans les tuyaux avec, par conséquent, de longs blocages des travaux et des frais supplémentaires pour les interventions d'entretien et de restauration.

Autre facteur de complexité : la pompe à béton automotrice opère à la surface, le malaxeur et la pompe sur roues sont en revanche installés l'un au-dessus de l'autre, sur une tour en poutres métalliques située dans un puits qui arrive à 23 mètres en-dessous du niveau de la mer. S2 Truck Service a réalisé dans l'atelier de Villorba l'entière structure métallique, en testant également physiquement ses caractéristiques avec un prémontage complet, y compris les machines Cifa : une fois satisfait, Paolo Cordo, titulaire de S2, s'est chargé d'assister Federico Zanetti dans le montage, essai et tests de pompage variés de toute la solution de pompage.

Naturellement S2 Truck Service, en qualité de Centre d'Assistance Cifa pour le Triveneto, est resté aux côtés de Zanetti durant toutes les opérations de pompage, prête à intervenir en cas d'urgence, de remplacements des composants défectueux ou de demandes supplémentaires.

Machines, assistance, solutions sur mesure : la structure Cifa a donné le meilleure d'elle-même dans ce projet exceptionnel ; mais il y a un ultérieur avantage à souligner : Zoomlion Capital, la société financière appartenant au groupe chinois qui possède aussi l'entreprise de Senago, a financé l'entreprise Federico Zanetti non seulement en ce qui concerne les machines nécessaires à l'intervention, mais aussi pour tous les matériaux de sacrifice et même pour les matériaux et usinages nécessaires à l'aménagement de la structure métallique. De cette façon, le spécialiste du transport du béton a dû pensé à une seule chose: travailler et livrer dans les délais prévus par les Grandi Lavori les quantités de béton sur place. Chose que Zanetti sait parfaitement faire, puisque les délais de travail prévus pour la fourniture ont été parfaitement respectés.

L'importance de choisir des partenaires de qualité

Interview à Federico Zanetti, titulaire de l'entreprise Federico Zanetti srl

« Pour nous, l'assistance sur le chantier est un facteur absolument fondamental ; les machines doivent en effet travailler de 8 à 9 heures par jour, tous les jours et pendant toute la période de coulée afin de pouvoir satisfaire les délais souhaités par le client. Nous avons besoin de machines fiables, et pour cela, CIFA n'a absolument aucun problème, mais aussi d'une structure d'assistance  qui soit en mesure d'intervenir rapidement afin de réduire au minimum les temps d'arrêt sur le chantier. Je dois dire que Paul Corso avec sa  S2 Truck Service a été pour nous un soutien important pour travailler en toute sérénité». Notre entreprise est née en 1998 - poursuit Zanetti -, avec une flotte de bétonnières automotrices et de pompes à béton et s'est ensuite développée et spécialisée dans le transport et la coulée de béton dans des ouvrages et des chantiers complexes et technologiquement articulés, dans les secteurs de l'infrastructure et industriel. Aujourd'hui nous sommes 23 et nous travaillons partout dans le Triveneto. Nous travaillons depuis longtemps avec Cifa, dans notre parc nous possédons différentes pompes sur roues Cifa : la  K39H Carbotech (les deux dernières sections sont en carbone) qui opère ici au Mose, une  K41H et une K47 XRZ. Nous avons une excellente relation avec Cifa et collaborons assidûment avec une satisfaction considérable de notre part. La K39H qui opère au Mose a déjà pompé plus de 700 heures et nous n'avons jamais eu de problème dignes de mention ».